20 % de flashs en plus sur le périphérique parisien

Temps de lecture : 1 minute

Depuis que la vitesse maximale sur le périphérique parisien est limitée à 70 km/h (contre 80 km/h auparavant), le nombre de flashs routiers a augmenté de 20 %.

En effet, depuis le 10 janvier dernier, les 16 radars installés autour de Paris se sont activés en moyenne 1200 fois par jour, soit environ 200 fois de plus qu’avant. La préfecture de police a néanmoins dédramatisé l’importance apparente du phénomène : rapporté au trafic journalier du périphérique (qui dépasse fréquemment 1,3 millions de véhicules), c’est moins d’un automobiliste sur 1 000 qui se fait verbaliser. Les objectifs d’une telle mesure sont de fluidifier le trafic, de réduire la nuisance sonore et les émissions de pollutions, mais également de diminuer le nombre d’accidents et le nombre de blessés graves et de tués.

 

A lire également :
Le périphérique parisien limité à 70 km/h
Où en est la polémique sur la baisse des limitations de vitesse ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

2 Commentaires

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA


  1. Yoann Graci

    Diminuer les accidents certes, mais aussi augmenter le niveau des caisses de l’Etat !

  2. Antoine Martel

    C’est juste, mais diminuer les accidents quand même !