Sommeil au volant : une fréquence inquiétante

Temps de lecture : 1 minute

La fondation d’entreprise Vinci Autoroutes pour une conduite responsable a fait paraître récemment une étude réalisée auprès d’un panel de chauffeurs de poids-lourds. Celle-ci révèle que 30 % des conducteurs dorment moins de 6 heures avant de prendre le volant ! Un constat alarmant quand on sait qu’une nuit de 7 heures minimum est préconisée avant de prendre la route. Plus d’un conducteur sur dix reconnaît ainsi être obligé de s’arrêter à cause d’une somnolence trop importante. Le danger est d’autant plus grand qu’un accident mortel sur trois sur autoroute est provoqué notamment par un problème d’assoupissement.

Gestionnaires de flotte, conseillez vos collaborateurs afin d’éviter le pire :

  • Privilégier des repas consistants et sans alcool ;
  • Aérer le plus possible l’habitacle du véhicule, la température influe sur l’état de fatigue,
  • Respecter les règles élémentaires de conduite (distance de sécurité, vitesse, signalisation) ;
  • Toutes les 2 heures, écouter son corps et faire une pause de 15 à 20 minutes.

A lire également :
Les bons réflexes à adopter au volant
Sécurité : Les innovations automobiles se concrétisent
CES 2013 : Les nouveautés du Secteur automobile


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

7 Commentaires

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA


  1. Yoann Graci

    J’ai entendu dire que par rapport au rythme de sommeil, les heures où le risque d’assoupissement est le plus fort c’est entre 3h et 7h du matin, et entre 14h et 17h l’après-midi

  2. Paul Moreau

    ça a l’air logique : en plein milieu de la nuit et au moment de la sieste ! L’important est aussi de s’hydrater pendant les pauses, car cela influe sur le sommeil

  3. philippe trannoy

    Et de bien se nourrir, mais pas trop, la digestion ça fatigue !

  4. Théophile Dabo

    Par expérience, l’idéal c’est d’être 2, sinon d’avoir une radio puissante !!!

  5. Alexandre Lantis

    Il faut limiter les ambiances monotones à la radio, la musique douce ou les émissions inintéressantes… Car elles réduisent l’attention. Et plus on est fatigué, plus la perception baisse aussi, et les sons deviennent monotones même quand ils ne le sont pas spécialement

  6. Valère Donard

    oui et par rapport à la nourriture, mon docteur m’a affirmé (et j’atteste que c’est vrai) que certains aliments, ceux qui contiennent des sucres lents ou rapides, favorisent l’assoupissement (en plus de la digestion). Donc évitez les féculents, pâtes, riz, pain, et les produits très sucrés comme la confiture, les barres chocolatées etc. du moins évitez d’en consommer en quantité importante puisque plutôt qu’être énergisant, ces produits font devenir léthargique (à cause d’hormones qui favorisent l’assoupissement présentes dans ces aliments.)

  7. Sophie Ropers

    Merci à vous tous pour ces suppléments d’informations bien utiles.