Bonus des véhicules électriques et hybrides : l’Etat module les aides

Temps de lecture : 1 minute

En octobre dernier, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, a annoncé que le bonus écologique attribué aux véhicules électriques (jusqu’à 6300 euros) serait reconduit en 2016. Prime d’ailleurs augmentée de 3700 euros à condition de mise au rebut simultanée d’un vieux véhicule diesel (15 ans d’âge actuellement contre seulement 10 ans désormais). 

Côté véhicules hybrides, les nouvelles sont moins bonnes… En effet, le gouvernement confirme une baisse significative des aides liées à l’achat de ce type de véhicule. Auparavant, l’acquéreur d’une voiture hybride rechargeable (émettant 21 à 60 grammes de CO2/km) pouvait obtenir une subvention correspondant à 20 % du prix d’achat de son véhicule et ce, dans la limite de 4 000 euros. Désormais cette aide ne pourra être supérieure à 1000 euros. Idem pour les hybrides émettant de 61 à 110 g de CO2. Le bonus est passé à 750 euros, versus 5 % du prix d’achat actuellement (soit 2000 euros max). Mais cela ne concerne que les hybrides essence, car pour les diesel, la mesure va plus loin : le décret n° 2015-1928 du 31 décembre 2015, publié au Journal Officiel le 3 janvier 2016, précise que tous les hybrides diesel ne sont pas éligibles au bonus 2016 !

Une stratégie gouvernementale qui s’explique par la prévision des ventes croissantes de véhicules hybrides et électriques en 2016. 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

1 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA


  1. Hubert Lansa

    Et voilà… les constructeurs français misent sur l’électrique plutôt que l’hybride et l’Etat suit le mouvement dans la foulée. L’expérience du diesel n’a pas suffit ?