Accidents : le e-constat amiable, ça marche ?

Temps de lecture : 4 minutes

Né fin 2014, le constat amiable en ligne peine à s’imposer dans l’Hexagone. Le réflexe des assurés pour déclarer un accident reste encore la version papier, toujours en vigueur, même si l’e-constat gagne du terrain. Mais peut-on utiliser l’e-constat dans toutes les situations ? Quels sont ses avantages et comment remplir un constat amiable en ligne ? On vous explique tout.

Vous avez eu un accident ou un accrochage avec votre véhicule ? Vous devez remplir un constat amiable et l’envoyer à votre assureur. Deux options s’offrent à vous : le traditionnel constat au format papier, ou l’e-constat, à remplir sur votre smartphone via l’application officielle des assureurs français. Il a la même valeur juridique que le constat sur papier et son utilisation est facultative.

Simple, rapide, fiable, en un mot pratique, le constat en ligne reprend les rubriques du constat papier et facilite la déclaration grâce à de nombreuses fonctionnalités. Néanmoins, il y a des critères à respecter et quelques astuces à connaître pour pouvoir utiliser l’e-constat. Alors, même si vous êtes accro au smartphone, ayez toujours un constat papier sous la main !

Dans quels cas peut-on utiliser l’e-constat ?

L’e-constat peut être utilisé exclusivement si :

  • l’accident a eu lieu en France (métropole ou DOM)
  • l’accident implique au maximum deux véhicules terrestres motorisés (auto, deux et trois roues)
  • les véhicules en cause sont assurés et immatriculés en France
  • l’accident n’a provoqué que des dommages matériels

Si l’accident survient à l’étranger ou en France avec un véhicule étranger, ou bien s’il implique plus de deux véhicules, ou encore s’il y a un ou plusieurs blessés, mêmes légers, vous ne pouvez pas déclarer le sinistre par e-constat. Dans ces cas, le format papier reste incontournable.

La carte TOTAL, un concentré de solutions pour votre MOBILITÉ !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée...

Les avantages de l’e-constat amiable

  • avantage constat amiable electroniqueContrairement à la version papier, on l’a toujours à portée de main, à moins de ne plus avoir de batterie (ou de rencontrer des problèmes de réseau mobile).
  • L’e-constat est instantanément transmis à votre assureur, ce qui accélère le traitement du dossier.
  • Il fait gagner du temps et vous guide à chaque étape : pré-remplissage des informations personnelles, assistance au remplissage de la déclaration, aide à la réalisation du croquis.
  • Il est possible de préremplir les informations pour trois véhicules, d’indiquer si le conducteur est différent de l’assuré et de préremplir les informations personnelles qui lui sont propres.
  • Il permet d’établir un constat plus précis : géolocalisation du lieu de l’accident, prise de 2 photos des véhicules accidentés avec commentaires, coordonnées de 1 à 4 témoins.
  • Tant que vous n’avez pas signé l’e-constat, vous pouvez revenir aux étapes précédentes pour effectuer des modifications, voire annuler la saisie du document. Mais dans ce cas, le constat ne sera pas transmis à votre assureur (pour rappel, les ratures sont interdites sur le constat papier…)
  • Le pré-remplissage des informations personnelles est possible de plusieurs manières : manuellement, dès téléchargement de l’appli, dans l’onglet « mes informations personnelles », ou par le biais de l’appli mobile de votre assureur, ou encore grâce au QR code éventuellement transmis par votre assureur.

>>> Cet article vous intéressera aussi : La dascham : future compagne de tous vos trajets

Comment remplir un e-constat ?

La version électronique du constat amiable, qui reproduit la version papier, compte 7 rubriques à remplir :

  1. Le nom de votre assureur et votre numéro de contrat
  2. Le véhicule (marque, type, immatriculation)
  3. Les circonstances de l’accident : pointez la zone du choc initial, décrivez les dommages apparents, précisez les circonstances en cochant la case qui correspond à votre cas de figure (si celui-ci n’est pas répertorié, cochez la case prévue à cet effet).
  4. Le croquis de l’accident : la partie la plus délicate, sans doute, du processus. Mieux vaut ne pas avoir les doigts engourdis et l’écran sale. Tracez les voies sur une page de l’écran, positionnez votre véhicule sur une autre page, ensuite placez la flèche de direction, puis la signalisation et le nom des voies sur la dernière page. Et validez.
  5. Les observations éventuelles : si des dégâts matériels autres qu’aux véhicules sont à déplorer, vous pouvez ajouter deux photos supplémentaires de l’accident. Puis vous accédez à l’étape des observations concernant votre véhicule : apportez les précisions qui vous semblent pertinentes.
  6. La pré-visualisation : cette étape récapitule le constat, étape par étape. Une erreur ? Un doute ? Revenez en arrière et faites les modifications utiles.
  7. La signature : directement sur l’écran avec le doigt. La validation de cette page renvoie au récapitulatif signé. Si vous cliquez sur OK, l’e-constat est finalisé et instantanément envoyé à l’assureur. En retour, vous recevez par SMS le récapitulatif des éléments renseignés et la confirmation de la prise en compte de la déclaration, ainsi que le constat amiable en version PDF par e-mail.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Assurance : votre bonus-malus est-il bien calculé ?

e-constat amiable : bon à savoir !

- Pour ne pas paniquer le moment venu, un seul conseil : n’attendez pas d’avoir un accident pour enregistrer sur votre smartphone l’appli e-constat auto. Vous aurez ainsi la possibilité de vous familiariser avec son contenu, grâce au mode « Découvrir» proposé dès l’ouverture de l’appli.

- Ne négligez pas l’étape de pré-visualisation de votre déclaration en ligne : une fois le constat signé, vous ne pourrez plus faire de modification. Prenez le temps de tout vérifier avant de valider.

- En cas d’accident, chacun des conducteurs peut choisir son type de constat : papier ou électronique. Voilà un sujet de désaccord en moins !

- Si vous choisissez tous les deux l’e-constat, ce dernier peut être rempli sur un seul smartphone ou sur deux. Si vous optez pour une déclaration sur deux portables, assurez-vous que l’autre conducteur signe et envoie son constat. A défaut, il pourrait de son côté établir une déclaration « revue et corrigée » à son avantage. Un scénario tout à fait imaginable en cas de désaccord lorsque la mauvaise foi est de la partie !

TOTAL FLEET Le Mag vous recommande aussi :
Accident responsable : à qui la faute ?
Assurance auto connectée : où en est-on ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

0 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA