30 km/h à Lille : le dispositif s’étend !

Temps de lecture : 2 minutes

A Lille, il faudra désormais lever le pied ! En effet, la circulation sera bientôt limitée à 30 km/h dans la plupart des rues de la ville. Objectifs : améliorer la sécurité des personnes, réduire la pollution et les nuisances sonores, encourager l’usage des mobilités douces et des transports collectifs.

En fin d’année dernière, Martine Aubry, maire de Lille, avait annoncé son intention de généraliser la limitation de vitesse à 30 km/h, déjà appliquée dans 44 % des rues de la ville. Il s’agit désormais d’étendre le dispositif à 88 % des artères.

La carte TOTAL, un concentré de solutions pour votre MOBILITÉ !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée…

30 km/h en ville : une mise en place progressive

La mise en place se fera par quartier, selon un calendrier prédéfini, qui a débuté le 19 août dernier. Ce jour-là, le Vieux Lille et l’hypercentre ont changé de vitesse. Et chaque lundi jusqu’au 21 octobre, de nouveaux quartiers passeront à 30. Fin octobre, seuls 42 rues et grands boulevards seront encore limités à 50 km/h. En deux mois, 350 panneaux « Zone 30 » et 700 marquages au sol seront ainsi installés. Coût de l’opération : 200 000 euros.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Radars « pédagogiques » : mais au fait, c’est quoi ?

30 km/h pour améliorer la sécurité des usagers

C’est pour la bonne cause ! Passer de 50 à 30 km/h réduit de moitié la distance de freinage, augmente considérablement les chances de survie des piétons en cas d’accident (95 % contre 55 %) et réduit significativement les risques de blessure grave pour les occupants d’une voiture assis et attachés à l’avant.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Téléphone au volant : vers une suspension de permis

Lille à 30 km/h pour une ville “apaisée”

Selon Martine Aubry, la généralisation de la vitesse à 30 km/h peut permettre de réduire la température d’un degré en centre-ville. Son objectif est également d’encourager les usagers de la route à cohabiter, et de faire en sorte d’avoir « une ville où les familles, les enfants ou les seniors, tout le monde se sente plus en sécurité. »

Ces autres villes séduites par les 30 km/h

Lille n’est pas la seule municipalité convertie aux 30 km/h, puisque 200 villes en France ont adopté cette mesure. C’est le cas de Lorient, Clichy-la-Garenne, Fontenay-aux-Roses, Grenoble et bien sûr Paris. Dans la capitale, près de 90 % des artères devaient y passer en 2020.

En cas d’excès de vitesse, quelles sanctions ?

Dans une zone limitée à 30 km/h, un excès de vitesse vous expose à minima à une amende forfaitaire de 135 euros, assortie d’un retrait d’1 à 4 points sur le permis de conduire et d’autres sanctions éventuelles (suspension de permis, stage de sensibilisation, confiscation du véhicule), selon l’importance de l’excès de vitesse constaté.

Mais la note peut être encore plus salée… C’est le cas lorsque l’excès de vitesse est supérieur ou égal à 50 km/h. Dans ce cas, l’amende est de 1 500 euros, avec retrait de 6 points, suspension de permis de 3 ans et possible confiscation du véhicule. En cas de récidive, l’amende passe à 3 750 euros, avec confiscation obligatoire du véhicule, nouveau retrait de 6 points et 3 mois de prison.

 

TOTAL FLEET Le Mag vous recommande aussi :
L’éthylotest anti-démarrage vous concerne-t-il ?
Téléphone au volant : un facteur d’accident ingérable !
Prévention des risques routiers : « vous pouvez agir » !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

0 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA