Location courte et moyenne durée : une alternative intéressante ?

Temps de lecture : 2 minutes

Les locations courte et moyenne durées, n’excédant pas 6 mois, sont devenues une alternative pour les entreprises qui souhaitent davantage de flexibilité dans leur gestion de parc. Dans quels cas ces contrats sont-ils intéressants ? Quelles opportunités sont à saisir ?

La carte TOTAL, un concentré de solutions pour votre MOBILITÉ !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée...

Location de véhicule : gagnez en souplesse !

Dans certains cas, la location longue durée (LLD) ou l’achat d’un véhicule ne correspond pas aux besoins soudains des entreprises. Depuis quelques années, l’offre en courte et moyenne durée s’est adaptée aux spécificités de l’usage professionnel.

Dans quelles circonstances LCD et LMD deviennent-elles pertinentes ?

Ces contrats courts (moins de 28 jours pour la LCD et moins de 12 ou 24 mois pour la LMD, selon les loueurs) peuvent être la solution adéquate pour :

  • équiper les potentiels salariés en période d’essai, en intérim ou en CDD, mais également ceux dont la retraite est imminente et qui ne seront pas remplacés ;
  • permettre à un collaborateur de bénéficier d’un véhicule pour une mission temporaire ;
  • pouvoir se déplacer avant qu’un nouveau véhicule ne soit livré (lors d’un achat notamment, ou après un accident ou un vol). De plus les véhicules en LCD ou LMD sont généralement livrés sur site, avec moins de choix dans les véhicules et leurs options, mais aussi plus de réactivité que pour une LLD ;
  • gérer une période d’activité exceptionnelle mais qui n’est pas certaine de durer (pour les activités saisonnières ou dans le BTP lors de chantiers éloignés).

LMD : une offre conçue pour les professionnels

Les TPE-PME comme les grandes entreprises peuvent toutes avoir des intérêts à opter pour ces contrats. Comme pour la LLD, différents services peuvent être proposés en annexe (surtout pour la moyenne durée) avec l’entretien, l’assistance, l’assurance, un espace en ligne pour le suivi de la flotte, les cartes carburants, l’option second conducteur ou encore un véhicule de remplacement si besoin. La facturation se fait généralement aux kilomètres parcourus, avec une base minimale à déterminer. Certains prestataires laissent le libre choix à l’entreprise d’interrompre le contrat sans engagement de durée, avec un contrat mensuel renouvelable.

La fiscalité est-elle intéressante ?

Si la LMD, et encore davantage la LCD, sont plus onéreuses sur le long terme qu’une LLD, elles peuvent s’avérer avantageuses sur le plan fiscal. Concernant la Taxe sur les véhicules de société (TVS), il est possible d’être exonéré dès lors que le contrat n’excède pas un mois. Cela est donc également valable pour les locations mensuelles renouvelables. La TVS peut aussi être réduite si le véhicule est loué à cheval sur deux semestres : seul un trimestre sera alors comptabilisé. Pour la récupération de TVA sur les véhicules, équipements et accessoires ainsi que sur les carburants, les mêmes règles s’appliquent quelque soit la durée du contrat.

Restitution : une vigilance similaire

A la fin du contrat de location, les entreprises habituées de la LLD ne sont pas dépaysées. La procédure est la même avec les risques de surcoûts liés aux éventuelles réparations. Il est donc important de prêter attention à l’état des véhicules pour limiter les dépenses, même si celles-ci ont de fortes chances d’être moins élevées compte-tenu de la faible durée au sein de l’entreprise.

Pro-Moove vous recommande aussi :

TVA déductible : on fait le point avec un expert…
Kéolease : “la location moyenne durée, l’alternative émergente”


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

2 Commentaires

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA


  1. J’ai opté pour la LLD depuis plus de 20 ans.
    C’est une solution pratique sans avoir le souci de l’entretien et de la revente.
    Par contre les loueurs n’ont pas intégré dans leur cerveau qu’une voiture, même “bichonnée” ne peut être restituée dans le même état que si elle sortait de la concession.

  2. jerome B

    merci pour cet article très intéressant
    je ne connaissais pas ces modes de location