Les véhicules autonomes prêts pour 2020 ?

Temps de lecture : 2 minutes

Où en est le développement des règles pour accueillir sereinement l’arrivée des véhicules autonomes ? Le Parlement européen dresse un bilan des avancées, un an avant le déploiement programmé des premiers modèles sur les routes.

Véhicules autonomes : des questions en attente de réponses

Attendus en 2020, les véhicules autonomes font naître de nombreux espoirs… mais aussi pas mal d’interrogations ! Certes, il y a de nombreux signaux positifs : la liberté offerte aux automobilistes, les risques bien moindres d’accidents et les perspectives économiques comme écologiques. Mais plusieurs questions restent en suspens. Afin d’y apporter des réponses, le Parlement européen a adopté en janvier 2019 une résolution sur les véhicules autonomes dans les transports européens. Cette décision fait suite aux conclusions rendues dans un rapport par la Commission des transports et du tourisme. Ce document fait état des avancées positives du cadre réglementaire concernant la sécurité des infrastructures, la communication autour des véhicules ou le développement technologique, tout en soulevant des freins à lever.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Voiture intelligente : fini l’enfer des créneaux !

La carte TOTAL, un concentré de solutions pour votre MOBILITÉ !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée...

Des changements à prévoir concernant les responsabilités en cas d’accident

Avec les véhicules sans chauffeur, les contraintes réglementaires actuelles ne sont plus considérées comme adaptées. Selon le niveau d’autonomie, la responsabilité en cas d’accident (essentielle en matière d’assurance) pourrait revenir aux constructeurs mettant en circulation ces véhicules. Un enregistrement des données serait aussi envisagé afin de déterminer précisément les causes d’un éventuel accident.

La protection des données et la cybersécurité sont également des sujets soulevés. Le Parlement met en avant la transmission et le stockage des données, les risques liés au piratage…

>>> Cet article vous intéressera aussi : La dashcam, future compagne de tous vos trajets ?

Le marché de l’emploi chamboulé ?

Enfin, la voiture autonome aura aussi un impact sur l’emploi par la perte d’activité probable dans le secteur des transports, mais également des assurances. En contrepartie, de nouveaux débouchés, créateurs d’emplois, sont attendus. Une transition sans heurts est espérée, avec la contribution des pouvoirs publics pour accompagner les salariés (par des formations notamment) susceptibles de perdre leur travail.

Dans ce contexte encore flou, la commercialisation des véhicules autonomes sera-t-elle possible dès 2020 ? Affaire à suivre…

Ces articles vous intéresseront aussi :
Transport en Europe : à quoi s’attendre demain ?
Fiscalité et réglementation auto : 6 mesures en cours ou à venir…


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

0 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA